Institut pour l'Etude et la Conservation du Baobab

L’association INECOBA s’intéresse à développer et à promouvoir tous projets qui visent à étudier, protéger et sauvegarder les baobabs qui comptent déjà 6 espèces menacées inscrites sur la liste rouge l’IUCN parmi les 8 représentées dans le monde.

Projet de plantation : comment faire ?

Des baobabs dans votre classe - projet de plantation :  les étapes pour réussir vos semis
Que nous faut-il comme matériel ?

Utiliser les graines contenues dans la mallette et faites participer les enfants en demandant à leurs parents de bien vouloir donner quelques graines de leur jardin ou cuisine (haricots, lentilles, radis, papaye,...)
Récapitulatif de ce qu’il faut pour semer les graines :
• des graines de baobab - Vous pouvez vous en procurer par lot de 50 ici
• des graines apportées par les enfants
• un arrosoir
• de l’eau
• un substrat léger : terreau, terre (50%) et sable, gravier (50%)
• des étiquettes pour différencier les plantations
• des bacs en polystyrène (type caisse à poisson) ou encore des pots de petit diamètre
• du papier transparent étirable ou des 1/2 bouteilles en plastique


Une fois que vous avez tout, vous pouvez passer à la mise en oeuvre.

Mise en pratique de l’expérience :
  1. Observer et décrire les graines
  2. Dessiner les graines
  3. Laisser les graines 2/3 jours dans de l’eau derrière une fenêtre en plein soleil - Réaliser l’opération un vendredi par exemple - Pour aller plus vite, vous pouvez aussi verser de l’eau chaude dans une thermos et attendez 24 heures. Les graines ayant doublé de volume sont prêtes à être plantées ! Pour celles qui n’ont pas gonflé, vous pouvez renouveler l’opération de trempage.

Pour complétement réussir vos semis, visitez cette page : cliquer ici

  1. Le lundi ou mardi, préparer des pots pour les graines et des étiquettes pour indiquer le type de graines plantées
  2. Faire un mélange de terre, sable, gravier pour le semis
  3. Planter les graines de baobab, couvrir avec le film étirable ou bien installer la demi-bouteille sur le pot avec son bouchon en haut
  4. Où installer vos semis ? au printemps/été de préférence derrière une fenêtre ; en automne et hiver, sur un radiateur avec une planche par exemple pour éviter de poser les semis directement sur la source de chaleur
  5. Faut-il arroser toutes les graines tous les jours ? Il faut arroser quand la terre est sèche, le sol doit être bien humide pour avoir une levée des graines
  6. Imaginons ensuite ce qui va se passer…


Cette mise en oeuvre se fait avec des petits groupes de 5 enfants maximum. Elle demande méthode et attention.

  • Dans un premier temps, les enfants vont se poser des questions sur l’arbre baobab. Ils vont ensuite découvrir les plantations, la germination, la croissance de cette plante. Ils vont dessiner malgré les difficultés liées à l’habileté graphique de leur âge. Les enfants vont faire des progrès tant dans leurs productions orales (vocabulaire, description), dans leurs observations que dans leurs dessins.
  • Suivre quotidiennement la levée des graines
  • S’assurer qu’il y a condensation sur le film plastique ou dans la bouteille. La germination s’effectuera en 7 à 10 jours.
  • Après la germination, dessiner la forme des premières feuilles qui apparaissent.
  • Regarder sur les images présentes sur la photothèque du mini-DVD ou encore sur les affiches fournies, si les feuilles adultes sont de la même forme que les premières. Attendre l’apparition des secondes feuilles et refaire la comparaison.

Le baobab fait partie des plantes dites dicotylédones. En effet, les deux premières feuilles qui apparaissent après la germination sont appelées les cotylédons. Par opposition les monocotylédones n’ont qu’une seule feuille à la levée des graines (par exemple le blé, maïs).
Ce sont des feuilles primordiales constitutives de la graine. A ce stade là, il est difficile de savoir à quelle plante on a affaire dans ces premiers jours de croissance. Des graines de courgette donneront des cotylédons très similaires au baobab. Au fur et à mesure que la plantule se développe, les cotylédons se flétrissent et les «vraies» feuilles apparaissent. En effet, la plantule puise les réserves dans les cotylédons pour poursuivre sa croissance.